« Alors Valentin, t’en es où ? T’es prêt ? »

Il y a des questions tellement familières, tellement vastes, tellement ordinaires qu’elles nous font oublier l’exigence de l’exactitude… et qu’elles appellent des réponses tellement attendues!! Je pourrais bavarder intensité, efforts redoublés, heures d’entraînements triplées !
Avec le printemps et les Jeux qui approchent, beaucoup choisissent le passage en force, guettent l’assurance des récoltes, précipitent la production à tout prix.
Pas moi. Et pourtant, je connais mon objectif, je suis au travail, chaque jour, pour être prêt au soleil levant 🇯🇵.
J’ai préparé mon corps tout l’hiver pour installer un rythme, un équilibre, une progression.
… Je reviens de Font-Romeu où je suis allé cueillir un autre souffle, un air suspendu, en accord avec ma préparation. Les randonnées, la course, le tir, les séances qui consolident et qui ressourcent au pied des Pyrénées.
… Je reviens du Cadre noir de Saumur où j’ai remis en selle les sensations.
La conduite du cheval, les sauts d’obstacle et la complicité composée.
… Et j’ai regagné Paris pour mettre en place et parfaire les acquis de la saison.
Demain, bientôt, je serai en compétition. Après demain, Tokyo, avec cette même intuition : je serai là.