Du bon, du moins bon, et du très bon - Valentin Belaud
2899
post-template-default,single,single-post,postid-2899,single-format-video,tribe-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,paspartu_enabled,qode_grid_1200,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

Du bon, du moins bon, et du très bon

Bonjour à tous, je vous écris de l’aéroport de Budapest en direction de Barcelone et en escale par Paris. Je suis heureux de partager cette belle compétition Indoor avec vous, et cette vidéo de mon équitation en finale.
Deux jours de compétition (avec les qualifications) et il y a de très bonnes choses à un mois du début de la Coupe du Monde au Caire. Je sens que l’on travaille dans le bon sens avec mon équipe. Les qualifications se sont très bien déroulées avec une journée sans encombre, en toute fluidité de bout en bout.
La journée de finale hier a quant à elle été très éprouvante pour moi.
C’est la première fois cette année que je fais l’enchaînement qualifications et finale.
Et, je n’ai pas encore le physique pour assumer ces deux jours intenses. J’ai pu mettre l’intensité que je voulais mais que brièvement, après je devais lutter contre de gros coups de fatigue. Avec elle les repères changent.
Pourtant, en natation je refais le même temps qu’en qualifications de quoi être satisfait. Je n’affole pas les compteurs mais pour un début de saison je suis à 3 secondes de mon record, c’est plutôt cool.
La partie la plus dure de la journée pour moi a été en escrime. J’avais de superbes sensations malgré les cinq dernières semaines sans trop d’escrime. Une belle vitesse et de belles touches sont sorties mais j’enchaînais avec des coups de fatigue synonymes de défaites. La technique est en place maintenant il me faut plus de densité pour assumer les 35 touches de la finale.
En équitation tout était top jusqu’au 11ème obstacle, j’ai mal interprété mon cheval sur le 12ème où je perds des points sur un refus.
Regardez la vidéo.
Malgré cette fin où je dois m’y reprendre à deux fois je suis content de mon équitation. Je sens que j’ai passé un cap sur la mise en place de ma technique et avec la fatigue je tiens presque de bout en bout ma concentration.
Et le meilleur paradoxalement est arrivé à la fin. C’est très fatigué que j’ai rejoint tant bien que mal le stade pour l’épreuve de combiné.
20200201_214118-1 La fatigue était à son comble et pourtant, en 30 minutes j’ai réussi à me remobiliser pour 8 tours de 400m avec 4 passages au stand de tir.
Je me suis remémoré le stage au Kenya où mes amis coureurs me disaient « Go hard or go home » et hier il n’était pas question de rentrer à la maison mais de donner le meilleur jusqu’à la ligne d’arrivée.
Et, c’est avec cette envie et cet état d’esprit que j’ai fait 10’29 de pur plaisir. Le tir était en place et la course s’est bien passée de bout en bout. J’étais obligé de gérer mon effort et ça m’a permis de finir fort quand j’ai vu que je pouvais battre mon record sur l’épreuve de course + tirs. Le combiné m’a permis de remonter 16 places et je termine 10ème au général.
La cerise sur le gâteau un WL (world leader) je réalise la meilleure performance mondiale de la saison !
Le gros cycle de stage se termine bientôt, la fatigue est importante mais le travail réalisé est génial. Avec un peu de patience et une bonne régénération je vais pouvoir attaquer la saison Olympique sereinement sur une belle énergie.
Beau dimanche à tous, Allez Ciao!!! On va décoller avec Elo (qui elle a fait 3e) et mon coach Seb ✈

Après une petite bière bien méritée hier soir et 3h de sommeil mon dimanche va se faire au Radar 😴
À très vite.