« Je repars avec beaucoup d’infos positives »

14e pour son retour à la compétition dans un Indoor à Budapest, cela pourrait décevoir Valentin, Champion du monde en titre. Mais à moins d’un mois de la première étape de la Coupe du Monde qui le lancera vers Tokyo, il repart avec le moral au beau fixe et il explique pourquoi juste avant de prendre l’avion pour rentrer à Paris. Interview.

Alors Valentin,… repartir en compétition ça fait du bien ?

Ce fut un vrai plaisir de renouer avec la compétition. C’est l’essence même du sport, rencontrer l’adversité, se tester et donner le meilleur du moment présent. Tout en replaçant cette compétition dans son contexte, c’était une compétition pour recouvrer des sensations, prendre des informations et affiner l’aiguillage pour la suite de la saison. Comme je le disais en venant ici, c’est une des escales avant Tokyo.

Si on met de côté ta 14e place qui ne doit pas te satisfaire, il semble que tu aies certains motifs de satisfaction après ces deux jours de compétition ?

14eme comme Élodie la veille, c’est le mieux pour la paix des ménages 😂 (bien sur c’est une blague, car elle préfère me voir devant, comme moi d’ailleurs). Je suis venu à Budapest pour tester le travail que j’ai réalisé et je repars avec beaucoup d’informations positives. Premièrement, je suis à mon meilleur niveau en natation et en tir, ça c’est clairement vu. Après il y a d’autres infos que j’ai pu prendre et qui vont m’être bénéfiques pour la suite, mais je ne vous en dis pas plus pour l’instant, vous n’êtes pas le seul à me lire, tout est scruté par mes adversaires, partout dans le monde, les statistiques du Blog le prouvent.

Qu’est ce qu’il s’est passé en équitation lors de la finale ? Qu’est ce qui a fait que tu as dépassé le temps limite ?

J’ai malencontreusement franchi la ligne de départ alors que la cloche venait de retentir, ce qui a eu pour effet de déclencher le chronomètre alors que j’avais beaucoup de trajet avant le premier obstacle. C’est la règle et pour toute compétition elle s’applique, pas de clémence c’est le gage d’une compétition honnête. Cette erreur me pénalise de 23 secondes. Après quoi je réalise un beau tour avec une seule barre touchée. C’est le début de la saison et pour rester réaliste il faut mieux avoir un rappel maintenant que lors d’une course au titre olympique. Alors oui les hongrois m’apprécient et c’est chez eux que j’ai été sacré champion du monde mais pour m’assurer le meilleur par la suite il me faut être vigilant à toutes les règles.

Quel est ton état d’esprit après cet indoor ?

Moral au beau fixe après cette belle première compétition. Bien aidé en cela par le soleil qui a brillé ici toute la semaine avec des couchers de soleil magnifiques.
Ce matin test anti génique à 9h avant de prendre l’avion pour Amsterdam et de
Piquer au sud pour Paris.

Quelle est la suite du programme ?

Dès jeudi je reçois un jeune pentathlète, « une pépite » de mon club de la VGA Saint-Maur pour partager les entrainements de fin de semaine avec lui. Je lui souhaite déjà d’être aux jeux olympiques en 2028 😉