Valentin Belaud

Köszönet a magyaroknak (*)

Quel honneur ce matin de voir qu’Agnès Lipiczky, journaliste hongroise, me consacre un long article. Je lui ai confié mon avis sur le futur format annoncé du Pentathlon aux Jeux Olympiques 2024, dont je vous parlerai aussi bientôt.
Pour elle, mon opinion lui semblait essentiel et intéressant d’être relayé auprès de ses lecteurs.
Il faut comprendre à quel point le Pentathlon est là-bas un sport majeur.
Je rêve que tous les pays du monde considèrent mon sport comme le fait la Hongrie. Depuis que je suis jeune l’engouement du pentathlon là-bas et la reconnaissance dont il jouit, me font rêver.
J’ai été fier de gagner les championnats du monde à Budapest en 2019 devant le meilleur public du monde, le plus connaisseur. Celui qui a connu de grands champions avant moi.

Et j’ai hâte de le retrouver à Budapest en 2021 lors de la première étape de coupe du monde post-Covid.

(*) Merci aux hongrois.

Exit mobile version