Valentin Belaud

La Gazette des Jeux : Pas de Russes à Tokyo

Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a décidé ce jeudi de suspendre deux ans la Russie de toutes les compétitions internationales, y compris les Jeux Olympiques de Tokyo en 2021 et Pékin en 2022. Une suspension réduite de moitié par rapport à la décision de l’AMA en décembre 2019. Le TAS n’a donc pas suivi l’Agence mondiale antidopage (AMA), qui exigeait une suspension de quatre ans des compétitions internationales suite au vaste scandale de tricheries à répétition.

Les trois arbitres désignés par le TAS « ont jugé à l’unanimité la Rusada (agence antidopage russe) comme non-conforme avec le Code mondial antidopage » en raison notamment des données falsifiées de son laboratoire de Moscou. Le TAS a décidé que cette suspension prenait effet ce jeudi et s’achèvera donc le 17 décembre 2022, ce qui couvre les JO d’été 2021 à Tokyo et les JO d’hiver de Pékin 2022.

En revanche, les sportifs russes non sanctionnés pour dopage pourraient néanmoins être engagés sous le statut d’athlète neutre.
(avec l’AFP)

Exit mobile version