Site icon Valentin Belaud

La Gazette des Jeux : une jauge à 10 000 ?

A 37 jours de l’ouverture des Jeux, selon les médias nationaux, le gouvernement japonais pourrait limiter le nombre de spectateurs à 10 000 après la fin de l’état d’urgence sanitaire le 20 juin, alors que les organisateurs des JO de Tokyo envisagent également une jauge. Le projet, qui ne concerne pas uniquement les événements sportifs, limiterait le nombre de spectateurs à 50 % de la capacité d’un site ou à 10 000 personnes maximum, le chiffre le plus bas étant retenu. Ce schéma pourrait fixer les limites d’une décision des organisateurs des Jeux olympiques sur le nombre de spectateurs locaux,… s’il y en a. Selon des médias toujours, le gouvernement japonais pourrait remplacer l’état d’urgence sanitaire actuel par des mesures dites de « quasi-état d’urgence », notamment des restrictions sur la vente d’alcool ou sur les heures d’ouverture des bars et restaurants. Des experts et des responsables locaux se sont inquiétés ces derniers jours du fait que des foules présentes aux Jeux pourraient accélérer les infections virales après la fin de l’état d’urgence. L’épidémie de Covid-19 a été jusqu’à présent relativement faible au Japon par comparaison avec d’autres pays, avec environ 14 000 décès recensés depuis début 2020. Mais son programme de vaccination a progressé beaucoup plus lentement que celui d’autres grands pays développés, un peu plus de 5 % de la population seulement ayant reçu deux doses de vaccin. Selon le quotidien Nikkei, le gouvernement invoquerait le rythme croissant des vaccinations pour suggérer un assouplissement de ces règles. Mais les détails sont susceptibles d’être modifiés, selon l’agence Kyodo, plusieurs experts de la santé demandant que les Jeux se déroulent sans spectateurs.

Exit mobile version