L'essentiel c'est de… bien se préparer - Valentin Belaud
3969
post-template-default,single,single-post,postid-3969,single-format-video,tribe-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,paspartu_enabled,qode_grid_1200,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

L’essentiel c’est de… bien se préparer

Hello les amis,
Ça y est, j’arrive au bout de mon deuxième cycle d’entraînement et comme prévu je reviens vers vous. Pour vous dire que j’ai effectué ma dernière session d’équitation et de course aujourd’hui. Je vous laisse regarder la vidéo d’un de mes passages cet après midi à la Garde Républicaine sous les yeux attentifs de mes coaches masqués Sébastien et Cédric.
Je vais ensuite dès la semaine prochaine m’offrir quelques jours de régénération parce que ce deuxième cycle était plus dur avec le changement de saison. Heureusement, la Team qui m’accompagne, m’a aidé à passer les caps à l’entraînement.

Et quand ça ne suffisait pas, à chaque moment dur, j’avais dans un coin de ma tête, Tokyo ! Et ça c’est le meilleur des boosters. C’est pour moi l’illustration de la pensée positive. Certes je ne vais pas recouvrer mes jambes des Championnats du Monde en deux cycles d’entrainement, aussi durs soient-ils. Mais mentalement j’ai senti que je suis allé plus loin au fil du temps à l’entrainement.
Ca ressemble à un combat d’escrime, lorsque ton adversaire attaque, que tu fais une parade puis une riposte. Puisque l’on en parle, Le Maestro (Daniel Levavasseur) est toujours de bon conseil pour moi.

Sport école de vie, j’applique très souvent, voire toujours, les solutions entrevues dans le sport à ma vie de tous les jours. J’aime aussi puiser dans mes lectures.
Pourtant, ma tête quand quelqu’un me double par la droite en voiture un vendredi soir ne plairait surement pas au grand sage chinois Lao Tseu. Je dois encore progresser. Trêve de plaisanterie, le sport est l’école de la vie et une source inépuisable d’apprentissage pour qui décide d’apprendre.
Et moi, cette année je fais ma dixième rentrée sur les bancs de l’Insep. Je suis donc Doctorant depuis quelques années déjà (puisque je n’ai pas redoublé) et on dit qu’à trop chercher on ne trouve plus grand chose…
Sauf que moi je suis un chercheur d’or, et que je pratique cinq sports, en diversifiant mes apprentissages. A première vue je progresse moins vite mais années après années, je sens que toutes ces disciplines ne font plus qu’une. Je prends de plus en plus conscience de ce que voulait Pierre de Coubertin en intégrant le Pentathlon aux Jeux modernes. Il est tellement dur à maitriser qu’il aurait dit en y pensant que « l’important serait de participer » 😂
Cette phrase, qu’il a d’ailleurs empruntée à l’évêque de Pennsylvanie, aurait été prononcée à l’endroit des perdants d’un match de foot en Ecosse.
(Cette petite histoire est-elle vraie ? Que foutait-il en Ecosse ? J’attends vos réponses sur le Blog au plus vite dans les commentaires).
A part ça ? Equipement neige pour moi la semaine prochaine. Pas de pneus clous, mais des vêtements chauds puisque ce prochain cycle de récupération se fera en altitude à Font-Romeu.

Attention, ce ne seront pas des vacances, mais un stage et vu l’état dans lequel je termine ma semaine en plaine, je ne vous garantis pas ma meilleure écriture en fin de semaine prochaine, avec moins d’oxygène, plus que jamais nécessaire à ma lucidité.
Allez, il est temps de vous souhaiter à tous un beau week-end.
Nous, nous prendrons la route pour les Pyrénées et on compte donc sur les équipes d’APRR pour « laisser la route au noir »
(Expression autoroutière qui signifie que l’on garde la chaussée intacte, et donc de la couleur de l’asphalte)
Val’