L’optimisation du geste

Mon stage à La Réunion tire à sa fin. Il va bientôt falloir reprendre l’avion. Et, après 11 heures de vol, il faut toujours retrouver toute l’amplitude d’un corps, afin qu’il soit prêt et délié que ce soit pour affronter la chaleur de La Réunion, ou le froid de la Région Parisienne.

A La Réunion, distance et contexte obligent, ma séance d’entrainement était digitale avec ma professeur Armelle Van Eecloo, présente elle en direct depuis l’@INSEP. La version sportive du télétravail!
Depuis cinq ans maintenant, Armelle m’accompagne dans ma progression et dans ma recherche perpétuelle du geste juste. Celui qui ne se mesure qu’à la finesse d’un point, celui qui sublime les heures de travail et ne se galvaude pas avec l’automation illusoire de la perfection.
Pour la plupart des regards nourris à l’instantanéité du résultat, ce travail avec Armelle semblerait bien dérisoire. https://youtu.be/WpdKw9-Jmoc
Mais pour l’œil affûté et délicat, pour la personne qui veut prendre le temps d’observer et de comprendre, la performance se dévoile dans le minimalisme des traits et des muscles qui se déploient.
L’art du détail et la quête du geste fluide, naturel, maîtrisé, évident… voilà ce qui m’inspire quand je regarde les plus grands.