Mondiaux J-2 : Le Combiné, épreuve la plus compliquée - Valentin Belaud
1948
post-template-default,single,single-post,postid-1948,single-format-video,tribe-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,paspartu_enabled,qode_grid_1200,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

Mondiaux J-2 : Le Combiné, épreuve la plus compliquée

Si depuis 3 jours nous faisons un focus sur l’épreuve du Combiné (voir la vidéo hier, « dans la peau de Valentin ») c’est parce que depuis 6 mois, Valentin a énormément travaillé cette dernière épreuve du pentathlon (3200M de course + tir sur 20 cibles). Il y a un mois aux championnats d’Europe, il a été très bon dans cet enchainement, ce qui l’a rassuré sur le travail effectué. A Budapest cette semaine, c’est surement le combiné qui départagera une nouvelle fois les meilleurs. Car, si l’escrime permet de savoir qui va jouer le podium, que l’équitation peut ruiner tous les espoirs à la moindre faute, la dernière épreuve du combiné (ou laser-run) vient sacrer le champion. Comme au Biathlon, cette épreuve est terrible pour le corps et le mental des pentathlètes. Valentin vous explique pourquoi dans cette vidéo.