Nouvelles du front - Valentin Belaud
3312
post-template-default,single,single-post,postid-3312,single-format-standard,tribe-no-js,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,paspartu_enabled,qode_grid_1200,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,transparent_content,qode-theme-ver-17.2,qode-theme-bridge,qode_header_in_grid,wpb-js-composer js-comp-ver-5.6,vc_responsive

Nouvelles du front

Quel plaisir de sortir courir et se dépenser après un mois de confinement. Certes, les boucles de 1km commencent à se ressembler mais la nature change tous les jours au printemps et avec le soleil c’est super agréable.
Le sport est mon métier aujourd’hui et je dois de manière autonome avancer sur mon projet d’Or, pour qu’à la fin je sois prêt à saisir les opportunités qui se présenteront. Petite cerise sur le gâteau, personne croisé pendant mon heure de course, le confinement au fond des bois c’est vraiment un luxe. Je réfléchis déjà à un sas de déconfinement, car après deux mois à parler aux oiseaux je risque d’être agoraphobe… Ma psy va avoir du travail.

Notez aussi que je suis engagé dans le challenge sportif solidaire cette semaine des Furets d’Eiffage en faveur du Secours Populaire et je suis dans le Top 10 actuellement !